ZOOM : mon métier avec les compagnons du devoir
Les compagnons du devoir et du tour de france
onisep
Comparateur

Mes favoris


Retrouvez ici la sélection des métiers qui vous ont intéressé. Comparez les différentes caractéristiques et faites le premier pas en demandant un RDV en ligne avec les Compagnons du Devoir.

1 JE CHOISIS MON MÉTIER
2 JE L'AJOUTE
A MES FAVORIS
3 JE COMPARE
4 je fais mon choix et je
contacte les Compagnons
du Devoir

Retrouvez ici la sélection des métiers qui vous ont intéressé. Comparez les différentes caractéristiques et faites le premier pas en demandant un RDV en ligne avec les Compagnons du Devoir.

Vous avez choisi le métier de CHARPENTIER
imageétape 1
Je m’informe et je choisis mon métier
 
imageétape 2
Je m’inscris et je rencontre
les Compagnons du Devoir
imageétape 3
Je prépare mon placement
en entreprise

Cette étape dure 15 minutes : présentation vidéo, inscription, prise de rendez-vous.

image

ou Je m’envoie le lien et le portrait par email pour continuer plus tard

image

Plus tard je déposerai mon CV pour trouver une entreprise avec l’aide des CDD. Cela est nécessaire pour valider mon inscription de formation en alternance.

 

Couvreur/euse

Ajouter au comparateur
Envoyer à un ami
Télécharger
Imprimer
métier

Qualités :
Ingénieux - Organisé - Solidaire
Salaire :
1 700 € brut/mois. Jusqu’à 3 500 € et + pour un chef d’équipe.
Niveau de formation :
CAP au BTS

Emmanuel Bris,
couvreur, chargé d’affaires
photo

Son
parcours

carte

C’est après ma 2de, à l’âge de 16 ans, que j’ai commencé mon apprentissage. Après mon CAP, j’ai passé mon BP, puis un CQP, le certificat de qualification professionnelle, de conducteur de travaux. Ce diplôme m’a bien préparé pour le travail d’organisation que j’exerce aujourd’hui.

J’ai fait mon apprentissage de couvreur à Troyes chez les Compagnons du Devoir. J’ai toujours été attiré par les métiers manuels, mon père était Compagnon dans le bâtiment, les choses se sont donc faites naturellement. À 18 ans, je suis parti sur le Tour de France, pour 4 ans, à Pau, l’Argentière-la-Bessée, Quimper, Angers, Le Mans, Saint-Étienne et Tours. Cette expérience est tout à fait indispensable dans un métier comme le mien, car au fil des régions, qui ont chacune leurs couvertures bien à elles, on apprend les techniques propres à chaque matériau. Ainsi, j’ai pu découvrir et apprivoiser l’ardoise et le zinc, mais aussi la tuile, plate ou mécanique, les couvertures en bardeaux de bois, le chaume... Aujourd’hui, le couvreur est également sollicité pour améliorer l’étanchéité et l’isolation de nos logements. Par goût du challenge, j’ai participé deux fois aux Olympiades des métiers, avec à chaque fois une place en finale. C’était là aussi une super expérience de se mesurer à d’autres couvreurs sélectionnés dans toute la France. Mon Tour achevé, j’ai intégré, l’année dernière, une entreprise de couverture en région parisienne. En tant que chargé d’affaires, j’organise le travail de nos équipes d’intervention, je planifie les chantiers et je réalise les devis. J’apprécie ce travail, qui me servira sans doute aussi plus tard si je monte ma propre entreprise.

Spécialiste de la construction et de la réparation des toitures, le couvreur nous met à l’abri des intempéries, utilisant les matériaux d’hier et de demain.

Schéma des formations des Compagnons du Devoir

schéma