ZOOM : mon métier avec les compagnons du devoir
Les compagnons du devoir et du tour de france
onisep
Comparateur

Mes favoris


Retrouvez ici la sélection des métiers qui vous ont intéressé. Comparez les différentes caractéristiques et faites le premier pas en demandant un RDV en ligne avec les Compagnons du Devoir.

1 JE CHOISIS MON MÉTIER
2 JE L'AJOUTE
A MES FAVORIS
3 JE COMPARE
4 je fais mon choix et je
contacte les Compagnons
du Devoir

Retrouvez ici la sélection des métiers qui vous ont intéressé. Comparez les différentes caractéristiques et faites le premier pas en demandant un RDV en ligne avec les Compagnons du Devoir.

Vous avez choisi le métier de CHARPENTIER
imageétape 1
Je m’informe et je choisis mon métier
 
imageétape 2
Je m’inscris et je rencontre
les Compagnons du Devoir
imageétape 3
Je prépare mon placement
en entreprise

Cette étape dure 15 minutes : présentation vidéo, inscription, prise de rendez-vous.

image

ou Je m’envoie le lien et le portrait par email pour continuer plus tard

image

Plus tard je déposerai mon CV pour trouver une entreprise avec l’aide des CDD. Cela est nécessaire pour valider mon inscription de formation en alternance.

 

Tonnelier/ière

Ajouter au comparateur
Envoyer à un ami
Télécharger
Imprimer
métier

Qualités :
Attentionné - Minutieux
Salaire :
1 400 € brut/mois. Jusqu’à 4 000 € et + pour un chef d’entreprise.
Niveau de formation :
CAP à licence ou DNO (diplôme national d'œnologie)

Julien Tournade,
tonnelier, responsable du cfa des compagnons du devoir
photo

Son
parcours

carte

J’ai débuté par un CAP et un BEP de menuisier en lycée technique. À la sortie, j’avais très peu d’expérience professionnelle. C’est alors que j’ai rejoint les Compagnons du Devoir, en tonnellerie, en apprentissage à Jonzac et ça m’a vraiment plu.

Créer un tonneau de A à Z en partant de simples planches, c’était magique ! J’ai poursuivi sur le Tour, pendant 5 ans, dans les Alpes, le Gers, la Gironde, le Calvados où je me déplaçais chez les viticulteurs pour réparer leurs barriques, en Espagne et même en Argentine. Je me suis ensuite installé à Cognac dans une tonnellerie où j’étais responsable de la « chauffe », cette étape cruciale qui permet de créer des arômes pour le vin et les eaux de vie. En fonction du temps de chauffe et de la température, on obtient en effet des arômes très différents : pain grillé, noix de coco, vanille… À nous de répondre aux attentes des vignerons. Aujourd’hui, je suis responsable du nouveau Centre de formation de tonneliers des Compagnons du devoir que nous ouvrons en septembre à Beaune. Notre métier a besoin de personnel qualifié, d’autant que le savoir-faire des « créateurs d’arômes » s’exporte très bien !

Il fabrique les fûts (tonneaux de bois) dans lesquels vont se bonifier les précieux crus. Certaines de ses tâches sont aujourd’hui mécanisées : le rabotage, l’assemblage, le cerclage…

Schéma des formations des Compagnons du Devoir

schéma